Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romain à la longueur
Romain à la longueur

Article paru dans l'édition du dimanche 26 juin de Nord Littoral

Privilégiant les championnats d’Europe début juillet, le décathlonien Romain Barras a emmagasiné de la confiance et des certitudes lors des championnats de France à Angers qu’il n’a pas disputé dans son intégralité.

Quelque peu éreinté par son premier décathlon depuis presque un an au début du mois lors des pré-France à Perpignan, où il a obtenu son ticket pour les championnats d’Europe à Amsterdam (6-10 juillet) avec 8 007 points, le Calaisien n’a pas joué le coup à fond ces deux derniers jours à Angers. Préférant garder toutes ses forces pour le rendez-vous européen, dernière chance pour réaliser les minimas (8 300 points) afin d’obtenir son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio, Barras a fait l’impasse sur trois disciplines (400m, javelot, 1500m) faisant néanmoins de belles performances : « Dans l’ensemble, je fais un bon championnat et notamment une bonne 1ère journée, je fais un bon 100m (11’’11), je limite les dégâts en longueur (7,14 m), je réussis un bon poids (15,38 m), mais en hauteur avec 1,95 m, c’était trop faible pour faire un décathlon complet. Je voulais en garder sous le pied pour Amsterdam».

« Je savoure »

Au cours de la deuxième journée de compétition sous la douceur angevine, le Calaisien a réalisé un jet honorable au disque (42m07) avant de conclure son championnat à la perche à 4m40 : « Cela m’a permis de parfaire quelques gammes au lancer du disque par exemple, ce n’est pas dénué d’enseignements. Au contraire, je me dis que j’ai vraiment les armes pour me qualifier ».

Revenu de loin, celui qui est gêné par une pubalgie depuis cinq ans entend bien à 35 ans, boucler un immense défi, à savoir se qualifier pour ses 3èmes olympiades. 13ème en 2004 à Athènes, 5ème quatre ans plus tard à Pékin, le champion d’Europe 2010 qui a atteint son graal il y a donc cinq ans sur les hauteurs de Montjuic croit dur comme fer aux JO : « Au vu de ma forme actuelle, j’ai les moyens de me qualifier, il faut que je sois proche de ce que je peux faire dans chaque épreuve ». Même si les championnats d’Europe pourraient être la dernière compétition de sa carrière, le Calaisen veut savourer chaque moment : « Je profite de chaque instant, je sais que je vis mes derniers moments de ma carrière. Une page va se tourner mais aujourd’hui je suis heureux de pouvoir encore avoir une chance de réaliser mon objectif olympique ». Romain Barras a dix jours pour peaufiner les ultimes réglages…

Partager cet article

Repost 0