Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une licenciée du SOC élue Miss Lens

Licenciée au SOC, Julie Beaucamp a été élue miss Lens fin janvier. Cette semaine, elle a eu les honneurs de la presse avec un sujet sur son élection paru dans L'Avenir de l'Artois et Nord Littoral. Texte, où elle évoque sa passion de l'athlétisme, que nous reproduisons ci-dessous.

"Miss France, pourquoi pas ?"

Fraîchement élue le 31 janvier dernier, Julie Beaucamp, 17 ans, sera la représentante de beauté lensoise puisque cette jeune lycéenne répond désormais au titre de Miss Lens 2015.

Il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière son écharpe de miss et son jeune âge (17 ans) se cache une fille bien plus grande, aussi bien d’esprit que de taille, que la moyenne. Un mètre soixante-dix-sept à la graduation, et sans les talons, autant dire que Julie Beaucamp ne passe pas inaperçue, surtout depuis qu’elle porte l’écharpe de Miss Lens.

Originaire de Recques-sur-Hem, une commune de 600 âmes située au sud-est de Calais, Julie Beaucamp est avant toute chose une passionnée des concours de miss. « Je ne sais plus d’où ça vient, mais depuis toute petite, je ne loupe pas une seule élection de Miss France », explique-t-elle.

Mais vient alors le moment de passer le cap et d’être, non pas téléspectatrice d’un concours, mais bien actrice. C’est ce qu’ose l’année dernière Julie. Au départ un peu réticente et peut-être timide, l’adolescente se laisse tenter. « Ma mère m’a dit d’y aller, de me présenter. Elle pensait que ce serait une bonne chose pour moi, que ça me ferait prendre confiance en moi. » Julie Beaucamp s’inscrit alors au comité Miss Eurorégion. Une expérience qui lui permet de rencontrer plusieurs personnes et de se faire des amies dans le cercle des concours de miss.

Lycéenne à Sophie Berthelot

En parallèle, rien ne prédestinait cette Recquoise à devenir miss. Lycéenne à Sophie Berthelot, Miss Lens est aussi une passionnée d’athlétisme. Un autre virus qui l’a piquée toute petite. Elle est membre du Soc Athlétisme : « J’en fais depuis que j’ai 6 ans. Surtout du saut en hauteur, du 800 mètres et du lancer de javelot. » L’alliance sport et talons hauts, c’est possible, même si Julie Beaucamp l’avoue : « Je n’ai jamais essayé de faire du sport en talons. »

Dans sa famille, pas d’accros aux concours de miss, au contraire. Julie a grandi entourée de trois frères. « L’un d’eux est très protecteur, alors quand il a su que j’allais participer à un concours de miss, il n’était pas forcément très content ! »

L’adolescente décide tout de même de se lancer dans l’aventure Miss Lens. « C’est une amie qui m’en a parlé. Je me suis dit pourquoi pas ? »

L’aventure lensoise commence et, chaque semaine, Julie prend la route avec ses proches jusqu’à Lens pour les répétitions, qui s’enchaînent toujours dans la bonne humeur. « On était douze candidates et on voulait toutes arriver en tête c’est sûr mais on s’est toutes très bien entendues et on est devenues amies. » Et ce n’est pas le sacre qui changera les choses. D’ailleurs, dès le lundi suivant son élection, elle a repris le chemin du lycée où elle est en 1ere ES. « Plus tard, j’aimerais être juge pour enfant. J’aime beaucoup travailler avec des enfants et je pense qu’être juge me plairait beaucoup », espère-t-elle.

Désormais, son planning va se partager entre sa vie à Recques et Calais et celle de Miss Lens. Même si une heure de route sépare les deux villes, la miss l’assure : « Je serai toujours présente à Lens. Je ne connais pas forcément bien alors j’ai hâte de découvrir ! »

En attendant, elle rencontrera le maire et son cabinet début mars, pour prévoir ses futurs rendez-vous lensois. Quant au titre de Miss France, Julie Beaucamp y pense, d’autant que Camille Cerf, Miss France 2015, est Calaisienne. Alors on y réfléchit et on se dit « pourquoi pas ? »

Lucas Gellé

Source : Nord Littoral

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :